Accueil Le Rayon Croissillon
Le Rayon Croissillon

Le Rayon Croissillon est le journal du club

Vous trouverez ci-dessous les derniers articles parus

Vous pouvez consulter les édition passées en cliquant ICI



Toutes à vélo à Toulouse en tandem 

 

Le samedi 4 sept, c’est le départ du vélodrome de St Quentin en Yvelines.


Préalablement, Alain avait  donné une grande révision mécanique au tandem. Ces tandems souffrent en effet beaucoup plus qu’un  vélo ordinaire, ils supportent une lourde charge et également une double force de pédalage. Grâce à  Alain, il tournait comme une horloge. Quand c’était le tour à notre équipe de partir, on s’est mis un peu  derrière le groupe

 

altaltJ’ai rappelé à Dominique que je suis droitier du pied. Bien qu’on se connaisse bien,  le fait est qu’elle roule avec plusieurs pilotes, donc il vaut mieux rappeler cette donnée élémentaire. 

Nous avons tous un pied d’appui, les surfeurs parlent de regular (droitier) ou goofy (gaucher). Au départ  et à l’arrêt,il faut qu’on déchausse du même côté, sinon on finit par terre, c’est garanti.

Un tandem  réagit aussi différemment. Les accélérations sont plus lentes, le freinage est plus lent et plus long.


On  prend les virages plus grands. Sur le plat et en descente on va nettement plus vite qu’un vélo. La  cohabitation dans un peloton de vélos est donc difficile.


Le départ, et surtout le départ en côte est plus  hasardeux Mais une fois que les violons sont accordés, ça marche et c’est une machine puissante.


Pendant tout le trajet, il faut communiquer : il y a la route, avec ses carrefours, ses stops, la circulation. Mais aussi la mécanique du tandem, on ne peut pas changer les plateaux, quand ils sont sous appui. Il  faut faire tourner légèrement sans appui pour réaliser cette manœuvre. Les pignons changent plus  facilement que les plateaux, mais on entend bien qu’ils n’aiment pas non plus le changement sous force. 

Et il y a les descriptifs du paysage, j’avoue que ce n’est pas mon fort, je ne vais pas être élu à l’académie française.


Vendredi 10, dans la dernière étape, plate le long du canal Toulouse Bordeaux, le tandem est parti  comme une fusée. Mais il a commencé à donner des signes de fatigue, le roulement du pédalier craquait, mail il a tenu "le coup" jusqu’à Toulouse.

altalt 

 

J’en profite pour remercier tous ceux qui ont contribué à organiser cet évènement, et Chantal en  particulier, qui a porté le flambeau pendant 2 ans (à cause du covid). Les parcours étaient très bien préparés et l’hébergement sans faille. 

 

 Je remercie aussi toutes les filles qui ont pris le relais quand on descendait du tandem et qui ont guidé  Dominique dans les autres activités. J’en profite également pour faire un appel à des volontaires pilotes,  nous avons besoin de candidats. La conduite du tandem vous permet de faire du sport en plein air, tout  en se rendant utile. 

 

 Nous déplorons deux chutes dans notre groupe des Yvelines.

Je souhaite un bon rétablissement à Laurence 

 

       

         Guy Vercauteren                          altalt



Mise à jour le Dimanche, 05 Décembre 2021 17:10
 
«DébutPréc.12345678910Suiv.Fin»

Page 3 sur 12